Camille Emmanuelle – Sang tabou

Le phénomène concerne un être humain sur deux, tous les mois, pendant une quarantaine d’années, et personne n’en parle. Ou alors, pour raconter n’importe quoi et jeter la pierre… aux femmes. Car il s’agit des règles. Pourquoi ce silence gêné, et que faire pour que les mentalités évoluent ? La journaliste Camille Emmanuelle publie justement à la Musardine une enquête intitulée Sang tabou – Essai intime, social et culturel sur les règles. L’objectif espéré est de “ne plus jamais rougir de nos règles”. Personne n’en parle ? Parlons-en !

Nicolas Santolaria – Comment j’ai sous-traité ma vie

Imaginez un monde merveilleux où vous pourriez vous débarrasser des tâches de tous les jours qui vous agacent ou vous rendent malheureux. Un monde où des applications, des robots ou des humains pourraient non seulement faire les courses ou nettoyer mais écrire, draguer, trier vos chaussettes à votre place. Ce monde existe : c’est déjà le nôtre. Dans Comment j’ai sous-traité ma vie, paru chez Allary Editions, le journaliste Nicolas Santolaria raconte qu’en déléguant une bonne partie des corvées quotidiennes, il s’est parfois senti si obsessionnel, seul et infantilisé que le remède fut pire que le mal.

Luc de Brabandère – Pensée magique, pensée logique

Elle est exubérante, imprévisible, inimitable, multiple, et toujours approximative : c’est la pensée. Certains ont voulu l’enfermer dans une grille de lecture, la logique, mais elle s’échappe toujours. D’autres espèrent la cloner en créant une intelligence artificielle, mais c’est peine perdue, selon Luc de Brabandère, philosophe, mathématicien et enseignant à la Louvain School of Management et à l’École Centre Paris. Dans Pensée magique, pensée logique, publié aux éditions du Pommier, il décortique les ressorts et les caprices de la pensée, qu’elle soit logique (ce qui n’est pas son fort), créative (quand elle sort du cadre), ou ordinaire (quand elle est à côté de la plaque). Je pense, donc je me trompe ?

Elisabeth Horowitz – Quelle coïncidence!

C’est une expérience rare, mais frappante : il nous arrive à tous d’être littéralement stupéfaits par une coïncidence qui nous donne l’impression de traduire un ordre caché, “ordre” dans tous les sens du terme, parfois, comme si nous nous trouvions à un carrefour de notre vie. Pourquoi certaines coïncidences semblent-elles nous parler, ont-elles vraiment un sens, doit-on leur faire confiance ?

Dans Quelle coïncidence !, paru aux éditions Dervy, Elisabeth Horowitz, fondatrice de l’Association française de psychogénéalogie, analyse ces situations où nous ne savons plus si nous basculons dans l’irrationnel, ou si, au contraire, une autre rationalité se dévoile.

Marc Vella – Le Pianiste nomade

Voilà trente ans que le compositeur Marc Vella promène des pianos dans le monde entier, pour jouer dans la rue, dans le désert, dans les endroits les plus variés, les plus insolites parfois, voire les plus dangereux.

Et tout cela pour la paix.

Dans Le Pianiste nomade, paru aux éditions Véga, il retrace sa vocation, sa passion de la musique et de l’être humain, et son aspiration à “oser ou risquer l’autre”, comme il le dit lui-même.

Steven Pinker – La part d’ange en nous

L’opinion générale veut que l’être humain n’ait jamais été à ce point un fou furieux, qui a transformé la planète en un chaos d’extrême violence.

Linguiste et professeur de psychologie cognitive à Harvard, Steven Pinker soutient exactement l’inverse : la violence ne cesse de décliner, et nous n’avons jamais été aussi civilisés. Il expose ses arguments soigneusement bétonnés dans un livre publié aux Arènes, La Part d’ange en nous. Histoire de la violence et de son déclin.

L’ouvrage préféré de Bill Gates, paraît-il !

Luc Teyssier d’Orfeuil – La méthode Coué

Et si, au lieu d’une pratique bébête qui fait rire tout le monde, La méthode Coué était la clef de voûte du développement personnel, de la psychologie positive et de la psychothérapie ? Emile Coué, célèbre dans le monde entier, reçu à la Maison blanche, puis ringardisé, est en cours de réhabilitation. Sa méthode va ici vous être présentée par l’un de ses plus fervents partisans, Luc Teyssier d’Orfeuil, coach et fondateur du Studio Pygmalion, atelier d’entraînement pour comédiens professionnels. Il a signé aux éditions Leduc l’appareil critique de la dernière réédition du seul livre publié par Emile Coué, La Maîtrise de soi par l’autosuggestion consciente. Et peut-être qu’après cet entretien, à tous points de vue, vous irez de mieux en mieux…

Jean-Christophe Seznec – Savoir se taire, savoir parler

“Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir”, disait Pierre Dac. Savoir se taire, savoir parler est justement le titre du livre publié chez InterEditions par le psychiatre Jean-Christophe Seznec, avec Laurent Carouana. Et le thème concerne non seulement les discussions de la vie quotidienne, mais aussi la cacophonie fréquente sur les réseaux sociaux, ou encore la consultation chez un professionnel de santé. Apprendre à se taire, à écouter, à parler à bon escient, ça peut faire un bien fou !

Voir aussi le site de Jean-Christophe, Le blog à palabre

Christine Ulivucci – Psychogénéalogie des lieux de vie

Nous habitons des lieux, mais l’inverse est tout aussi vrai : des endroits nous hantent, nous emplissent de nostalgie, ou sont empreints de mystère car on sait, sans les connaître, qu’ils ont occupé une place importante dans l’histoire familiale. Christine Ulivucci pratique la psychanalyse transgénérationnelle et dans Psychogénéalogie des lieux de vie, édité chez Payot, elle nous invite à explorer, en imagination mais aussi dans la vie réelle, les lieux qui ont compté pour notre famille ou nous-même. Un tel voyage peut être déterminant pour notre cheminement intérieur, et voici pourquoi.

François Maquestiaux – Psychologie de l’attention

Les recherches se multiplient, les livres aussi : l’attention est dans l’air du temps, sur fond d’inquiétudes à propos du fameux TDA/H. Beaucoup d’enfants connaissent-ils réellement des difficultés majeures pour se concentrer et faire une seule chose à la fois ? L’attention des adultes eux-mêmes est-elle fragilisée ? Et d’abord, de quelle attention parle-t-on ? Car il y en a plusieurs ! Et parler d’attention, c’est aussi aborder la conscience et la mémoire. Professeur de psychologie cognitive à l’université de Franche-Comté, François Maquestiaux publie chez De Boeck une volumineuse Psychologie de l’attention qui fait le point sur les données scientifiques.

Théa Rojzman – Emilie voit quelqu’un

« Emilie voit quelqu’un. » Mais qui ? Une psy, pardi ! Ce qui va insensiblement la transformer, tout en ayant des répercussions sur son entourage. Une psychothérapie vue de l’intérieur avec ses moments de doute, tel est l’objet de la série de romans graphiques publiés chez Fluide Glacial, dont les dessins sont signés Anne Rouquette et le scénario Théa Rojzman (par ailleurs auteure de la BD « Sur le Chesterfield de Madame la psy », dans les colonnes du Cercle Psy). Comment construit-on un scénario qui parle de psycho, avec humour qui plus est ? Allons donc visiter les coulisses.

Sagace et Monsieur Le Chien – Une vie d’échangiste

Dans Une Vie d’Echangiste, BD parue chez Carabas, Monsieur Le Chien raconte sa découverte de l’échangisme sous la houlette de son amie, Sagace.

On rit tout le temps, et on découvre un univers très différent de ce qu’on imaginait, avec ses rituels et ses règles d’or qui s’efforcent de concilier plaisir et respect.

Avec Sagace et Monsieur Le Chien, l’échangisme, c’est maintenant !

Jean-Sébastien Bérubé – Comment je ne suis pas devenu moine

Jean-Sébastien Bérubé a longtemps été tiraillé entre deux vocations : la bande dessinée, ou le retrait du monde dans un monastère bouddhiste.

Dans son roman graphique Comment je ne suis pas devenu moine, paru chez Futuropolis, il y raconte comment sa quête d’un bouddhisme idéalisé l’a conduit du Québec au Tibet, suscitant un mélange subtil de fascination et de déception à l’épreuve de la réalité. Et s’il n’est pas devenu moine, il est devenu un peu plus lui-même.

Philippe Brenot – Une histoire du sexe

Rebaptisé Une Histoire du sexe pour sa nouvelle édition parue chez les Arènes, Sex Story est un best-seller racontant en bandes dessinées la sexualité à travers les siècles. Si Laetitia Coryn en est la dessinatrice, Philippe Brenot, psychiatre, anthropologue et Directeur des enseignements de Sexologie et de Sexualité humaine à l’université Paris Descartes, en a signé le scénario. Nous allons évoquer avec lui la domination masculine immémoriale, la malédiction qui a longtemps frappé la masturbation, les liaisons dangereuses entre bordels et monastères, la transformation du sexe de Napoléon en relique, et même la sexualité sans corps qui sera peut-être celle de l’humanité du futur. L’histoire du sexe, c’est une odyssée !

Stéphane Laurens – Manipulations et influences

Et si la sorcellerie, la possession, l’hypnose, la suggestion, la propagande et la manipulation n’étaient que les diverses facettes d’un seul phénomène ? Qui plus est, d’un phénomène vide de sens, inexistant peut-être ? Et si la psychologie sociale elle-même s’épuisait à courir après des fausses pistes au lieu de se concentrer sur les influences ordinaires, bien moins spectaculaires et fantasmatiques, mais ô combien essentielles à nos interactions quotidiennes ? Telle est la thèse, pour le coup psychonoclaste, de Stéphane Laurens, professeur de psychologie sociale à l’université Rennes 2, et auteur de Manipulations et influences: Réalités et représentations à travers deux siècles d’études, aux Presses Universitaires de Rennes.