Charlottesville, 2015 : Le Reproducibility Project

En 2012, on frissonne : Brian Nosek, professeur de psychologie à l’université de Virginie, annonce qu’il va coordonner la réplication de 100 expériences dont les résultats ont été publiés en 2008, dans trois revues de psychologie sociale et cognitive à comité de lecture. Après trois ans de travaux menés par 270 chercheurs volontaires, le verdict est peu glorieux : 61 % des expériences n’ont pas confirmé leurs résultats. En tout cas, pas de façon aussi nette que l’établissaient les psychologues d’origine, pourtant consultés lors des réplications pour s’assurer que leurs hypothèses et protocoles étaient bien respectés. Une telle marge d’erreur humaine fait désordre. La course à la publication dans des revues prestigieuses garantissant un maximum de citations dans des articles ultérieurs, a-t-elle faussé le système ?

A lire
Pascal Pansu, Nicole Dubois, Jean-Léon Beauvois. Dis-moi qui te cite, et je saurai ce que tu vaux : Que mesure vraiment la bibliométrie ?