Harvard, 1999 : Le gorille invisible

Ulrich Neisser (1928-2012)i superpose plusieurs films montrant des joueurs de basket et prouve qu’une femme déambulant avec un parapluie peut passer inaperçue aux yeux des spectateurs. Mais l’expérience elle-même est passée inaperçue aussi… Une génération plus tard, une variante de l’expérience orchestrée à Harvard par Christopher Chabris (1966- ) et Daniel Simons (1969- ) décroche le jackpot. Cette fois le film présente une seule partie de basket, traversée en temps réel par un gorille qui se frappe la poitrine puis exécute quelques pas de danse avant de quitter le terrain. Pour peu que les spectateurs soient occupés à compter les balles échangées par certains joueurs, la moitié d’entre eux ne voient pas le gorille ! Ce qui illustre le phénomène dit de cécité attentionnelle.

A lire
Christopher Chabris, Daniel Simons. Le Gorille Invisible – Quand nos intuitions nous jouent des tours
Jean-Philippe Lachaux. Le Cerveau attentif: Contrôle, maîtrise et lâcher-prise