Iowa City, 1994 : Damasio : 1, Descartes : 0

Antonio Damasio (1944- ) exhume Phineas Gage dans un ouvrage coup-de-poing, L’Erreur de Descartes, et opère le rapprochement avec une douzaine de cas cliniques dont il s’est personnellement occupé. L’erreur du grand René, c’est d’avoir cru que raison et émotion s’excluaient, que la première devait s’affranchir des effets parasites de la seconde pour donner son plein rendement. Alors que les émotions portent la trace de nos expériences et nous aiguillent en permanence (sans rien nous dicter) vers le choix qui nous serait probablement le moins préjudiciable. Tout cela grâce à des indicateurs physiologiques que Damasio qualifie de « marqueurs somatiques ».

A lire
Antonio Damasio. L’erreur de Descartes : La raison des émotions