Londres, 1951 : Bowlby popularise la notion d’attachement

C’est en officiant au service pour enfants et familles de la Tavistock clinic de Londres, après la Seconde Guerre mondiale, que le médecin, psychologue et psychanalyste John Bowlby (1907-1990) élabore sa théorie de l’attachement. Lui qui s’intéressait aux liens entre adolescence malheureuse et délinquance dès les années 1930, constate les effets délétères du conflit sur de jeunes enfants à l’existence matérielle et affective dévastée. Pour lui, l’attachement consiste en un lien affectif avec la personne qui pourvoit à ses besoins biologiques, et qui reste cruciale pendant les deux premières années de la vie. Il s’agit d’un comportement inné pour assurer la survie, qui peut provoquer des troubles psychologiques mais aussi un retard de croissance s’il est défaillant.

A lire
John Bowlby. Attachement et perte
Nicole Guedeney, Antoine Guedeney. L’attachement : approche théorique: Du bébé à la personne âgée