Lyon, 1958 : Michel Jouvet découvre le sommeil paradoxal

Voilà qui devient lassant, mais une fois de plus c’est par un pur hasard que prend place une découverte majeure. Michel Jouvet (1925- ), secondé par son interne François Michel, étudie comment, au bout d’un certain temps, le sommeil d’un chat peut bien cesser d’être perturbé par des stimulations. Puis il rêve du mot dimple, qui signifie fossette en anglais, remarque deux fossettes sur les clichés d’une structure du cerveau, le pont, a l’idée de les supprimer pour voir à quoi elles servent en temps normal… Bingo, c’est la clef de voûte de la physiologie cérébrale des états oniriques.

A lire
Michel Jouvet. De la science et des rêves: Mémoires d’un onirologue
Isabelle Arnulf. Une fenêtre sur les rêves: Neuropathologie et pathologies du sommeil