Moscou, 1934 : La zone proximale de développement

Lev Vygotski (1896-1934), de l’Institut de psychologie de Moscou, incarne mieux que quiconque le courant environnementaliste de la psychologie du développement. Dans Pensée et langage (1934), qu’il finit de dicter sur son lit d’hôpital où il va succomber à la tuberculose, il explique que le développement n’est pas seulement intellectuel, mais aussi linguistique, social, culturel. Il ne recouvre pas seulement ce qu’on sait faire seul, mais ce qu’on peut faire lorsqu’on est accompagné. L’enfant bénéficie toujours d’une marge de progression, à condition qu’il soit accompagné hors de sa zone de confort, dans une « zone proximale de développement », par quelqu’un de plus expérimenté. Le développement est une co-construction.

A lire
Lev Vygotski. Pensée et langage
Gérard Vergnaud. Lev Vygotski. Pédagogue et penseur de notre temps