Nicole Landry-Dattée – Ces enfants qui vivent le cancer d’un parent

Il est difficile de parler de la maladie grave et de la mort à sa progéniture, a fortiori lorsqu’on est personnellement concerné. Pourtant, cacher à son enfant qu’on est atteint d’un cancer lui fera toujours plus de mal que d’aborder le sujet. C’est ce qu’explique la psychanalyste Nicole Landry-Dattée, qui a fondé voici près de 25 ans le premier groupe de soutien aux enfants de parents malades, à l’hôpital Gustave-Roussy. Grâce à l’expérience acquise auprès d’un millier d’enfants, elle explique, dans Ces enfants qui vivent le cancer d’un parent, chez Erès, quand et comment évoquer en famille ce sujet tabou.