Paris, 1889 : Pierre Janet explore le subconscient

Pierre Janet (1859-1947) étudie les hystériques sous hypnose, comme tout le monde, et en tire des conclusions comme personne, dans sa thèse de philosophie L’Automatisme psychologique (1889). Il opère une distinction entre des fonctions intellectuelles supérieures et d’autres automatiques, élémentaires, spontanées, mais que l’on peut provoquer par somnambulisme. Certains automatismes sont partiels : le sujet exécute une action normale mais sans en avoir conscience. Alors, qui agit ? Quelque chose de subconscient qui entend exister par soi-même. Janet sera le grand rival de Freud (qui refusera de le rencontrer), ce qui lui vaudra un long discrédit suite au succès de la psychanalyse. Il est redécouvert aujourd’hui.

A lire
Pierre Janet. L’automatisme psychologique : Essai de psychologie expérimentale sur les formes inférieures de l’activité humaine
Pierre Janet. La médecine psychologique