Philadelphie, 2000 : La psychologie positive

Symboliquement, c’est en janvier 2000, dans un numéro spécial de American Psychologist, organe officiel de l’American Psychological Association (APA) que  Martin Seligman (1942- ) appelle à la création d’une psychologie « positive ». Et il est alors président de l’APA, ce qui ne saurait nuire quand on ambitionne de lancer une nouvelle vague en psychologie… Qu’est-ce que la psychologie positive ? Une psychologie qui entend non pas uniquement positiver, loin de là, mais définir scientifiquement ce qui nous rend heureux (et qui se veut donc autre chose que le développement personnel, qu’elle regarde de haut). Son autre fondateur n’est autre que la terreur des correcteurs orthographiques, Mihaly Csikszentmihalyi (1934- ), d’origine hongroise, professeur à l’université de Chicago puis de Clairmont.

A lire
Martin Seligman. La force de l’optimisme
Mihaly Csikszentmihalyi. Vivre