San Diego, 1993 : Ramachandran le ghostbuster

Voilà cinq cents ans que les membres fantômes hantent discrètement la littérature médicale. Il appartient à Vilayanur Ramachandran (1951- ), professeur de neuropsychologie à l’université de San Diego, d’avoir percé leur énigme. Du moins, en partie. Il a trouvé comment apaiser la douleur liée à certains, et c’est déjà immense. Il a ainsi remarqué sur Tom, un patient amputé d’un bras, qu’une coton-tige appliqué sur la joue était ressenti simultanément sur sa joue… et sur le pouce fantôme. Sur la mâchoire ? Tom sentait un contact sur l’endroit stimulé… et sur l’auriculaire fantôme. Il devenait donc possible d’en finir avec une démangeaison fantôme en se grattant le visage, tout simplement. Quelle est l’explication ?

A lire
Vilayanur Ramachandran, Sandra Blakeslee. Le fantôme intérieur