Annick Simon – La psy qui murmurait à l’oreille des bébés

Elle fut marionnettiste, institutrice, psychologue scolaire, avant de travailler pendant vingt ans au service de néonatalité de Roanne. Là-bas, au début des années 90, elle fut la première à parler aux bébés, et particulièrement aux prématurés, ceux-là mêmes qui mettaient les parents mal à l’aise. La première à les appeler par leur prénom, et parfois la dernière à leur chanter une comptine lorsqu’il n’était plus possible de les maintenir en vie. Annick Simon a rédigé ses souvenirs dans La psy qui murmurait à l’oreille des bébés, paru chez Dunod, et la voici pour vous avec son rayonnement habituel.