Yves Agid et Pierre Magistretti – L’Homme glial

Le culte du neurone symbolise le déferlement des neurosciences. Et s’il s’agissait là d’une injustice ? S’il volait la vedette à d’autres cellules cérébrales tout aussi essentielles, et peut être beaucoup plus : les cellules gliales ? À quoi servent-elles exactement ? Et en les négligeant si longtemps, aurait-on fait reposer les neurosciences sur du sable ? Yves Agid et Pierre Magistretti se livrent à une défense et illustration des cellules gliales dans leur ouvrage paru chez Odile Jacob, L’Homme Glial. Le premier est professeur émérite de neurologie et de biologie cellulaire à l’université Paris-VI, membre de l’Académie des sciences et membre fondateur de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière, et le second est  créateur du Département interfacultaire de neurosciences de l’université de Lausanne et de la Société suisse de neurosciences, et dirige le pôle de recherche SYNAPSY. Ensemble, nous allons parler du cerveau, mais aussi de la psychanalyse, du plan de Paris et de Richard Virenque !