Yale, le 7 août 1961 : L’expérience de Milgram

Et voici l’expérience la plus célèbre de toute l’histoire de la psychologie. La plus inattendue, la plus discutable d’un point de vue éthique, la plus dérangeante pour ce qu’elle révèle de l’être humain. Stanley Milgram (1933-1984) recrute 40 individus lambda, qu’il va rémunérer 4,50 $ pour participer à une pseudo recherche sur la mémorisation. Un parfait inconnu doit apprendre des paires de mots et recevoir des décharges électriques de plus en plus fortes au fil des échecs. Évidemment, les décharges sont factices. Il n’empêche : Milgram estimait que seul un individu sur 100 se transformerait en bourreau, alors que ce sont les deux tiers, certes sans gaieté de cœur, qui assènent des chocs extrêmes malgré les supplications, puis le silence de la victime. Tout cela pour plaire à un scientifique en blouse grise, pour une expérience dénuée d’intérêt et en échange d’une rétribution misérable.

A lire
Stanley Milgram. Soumission à l’autorité
Nicolas Guéguen. Psychologie de la manipulation et de la soumission