« Parce que c’était lui, parce que c’était moi » : chacun connaît la fameuse phrase de Montaigne sur La Boétie. Avec son intimité, et parfois ses serments et trahisons, une grande amitié peut être aussi inexplicable, passionnée, et vitale qu’un grand amour. Voire plus, constate le psychanalyste Saverio Tomasella dans son livre Ces amitiés qui nous transforment (Eyrolles). Un thème anormalement peu abordé par les psys, alors profitons-en…

Rédigé par

Jean-Francois Marmion

Psychologue, journaliste, rédacteur en chef du Cercle Psy.